Logo Lépi'Net

Les Carnets du Lépidoptériste Français

Noctuidae Noctuinae

Orthosia cerasi F. ( = Orthosia stabilis D. & S.)

L'Orthosie du Cerisier

Nourriture de la chenille : Polyphage sur feuillus


Références : Liste Leraut 1997 : n°4801 / Guide Robineau (2007) : n°1456

Orthosia cerasi F. adulte - ©Philippe Mothiron
Mâle, Verneuil-sur-Seine (Yvelines), 17 mars 2010. Photo Philippe Mothiron.
Orthosia cerasi F. adulte - ©Philippe Mothiron Orthosia cerasi F. adulte - ©Philippe Mothiron Orthosia cerasi F. adulte - ©Philippe Mothiron Orthosia cerasi F. adulte - ©Philippe Mothiron Orthosia cerasi F. adulte - ©Philippe Mothiron  Chenille de Orthosia cerasi F. - ©Philippe Mothiron  Chenille de Orthosia cerasi F. - ©Philippe Mothiron  Chenille de Orthosia cerasi F. - ©Philippe Mothiron

Etat carte : à actualiser

Voir texte ci-dessous

A propos des cartes


Voir d'autres photos :

Répartition française : Probablement toute la France.

Pour en savoir plus...

Orthosia cerasi, Verneuil-sur-Seine (Yvelines), 5 mars 2011.
Comment la reconnaître ?

Orthosia cerasi est une Noctuelle de taille moyenne( 34 à 40 mm d'envergure).

La femelle se distingue du mâle par une taille souvent supérieure, ses antennes filiformes et par la forme de son abdomen, plus pointu. De plus, elle présente plus fréquemment des dessins supplémentaires (fines lignes sombres antémédiane et postmédiane, par exemple).

Orthosia cerasi peut être confondue avec plusieurs Orthosies communes qui, comme elle, volent souvent en nombre dès la fin de l'hiver. On la distinguera notamment :
- de Orthosia populeti par la teinte de fond ocre-roux des antérieures, sans nuance de gris cendré, par son ombre médiane peu marquée, et enfin par sa ligne antémarginale claire bordée intérieurement de roux, nettement dessinée et finement entrecoupée par les nervures.
- de Orthosia gracilis par sa forme plus trapue et sa taille souvent inférieure, par sa teinte tendant rarement vers le grisâtre, l'absence d'une ligne postmédiane pointillée nette (aux deux ailes), par des postérieures plus sombres, et par les antennes largement pectinées chez le mâle (dentées chez Orthosia gracilis)
- de Orthosia cruda par sa taille supérieure, et le liseré clair, large et arrondi entourant chacune des taches réniforme et orbiculaire aux antérieures (les deux étant de dimensions presque similaires, et la réniforme jamais étranglée).

C'est souvent avec Orthosia populeti que la distinction peut être la plus délicate, surtout sur photo. De façon générale cette dernière est beaucoup plus localisée.

Ci-dessous illustration comparative des espèces les plus courantes et les plus proches au sein du même genre :

mâles Orthosia sp. (mâles à gauche)

Comparatif des antennes mâles :

antenne mâle Orthosia cerasi
antenne mâle Orthosia gracilis

Enfin, des Noctuelles du genre Hoplodrina présentent une ornementation assez voisine, et une taille presque similaire (quoique d'envergure un peu plus réduite en moyenne). On les reconnaîtra à leurs deux taches plus réduites (surtout l'orbiculaire), et de ce fait séparées par un espace beaucoup plus grand. Par ailleurs les antennes des mâles ne sont jamais pectinées. Enfin, l'époque de vol fera souvent la différence : les Hoplodrina se rencontrent le plus souvent de juillet à septembre (mais certains exemplaires volent en mai).

A titre d'illustration, comparatif avec Hoplodrina ambigua (mâles):

comparaison des mâles O. cerasi - H. ambigua
Où, quand, comment la rencontrer ?

L'Orthosie du Cerisier se rencontre dans toute la France et dans toutes sortes de milieux. En montagne, elle peut se trouver jusqu'à au moins 2000 mètres d'altitude.

Elle vole en une seule génération continue de début février à début juin selon les années et selon l'altitude .

Les imagos sont fortement attirés par la lumière, et il peuvent venir en nombre lors des soirées favorables. On les rencontre également butinant sur les chatons des Saules marsault.

Premiers stades

La chenille est peu variable et caractéristique. A taille maximale (3 à 4 cm) elle est vert clair, finement mouchetée, avec une ligne dorsale claire un peu plus marquée et deux traits transversaux clairs bien marqués sur le segment anal et derrière la tête.

Chenille à terme O. cerasi

Elle vit sur de nombreux feuillus et arbustes, voire sur des ronces . Sa croissance est assez rapide et elle se nymphose en juin-juillet. La chrysalide hiberne.

Est-elle menacée ?

L'Orthosie du Cerisier est largement répandue et présente peu d'exigences écologiques. Aucune menace ne semble peser sur elle.